jardin

Quelle merveille que d'avoir à soi un petit jardin,
(j'entends un jardin réel, espace de terre d'eau et d'air)
Se sentir au milieu du Tout noyé dans
les accords profonds de vert bleu ocre,
avec les contrepoints/solos plus colorés de papillons, de fleurs
l'abeille de miel, le noir bourdon
les vols d'oiseaux blancs là-haut
une pie qui glisse dans le bleu.
Chants dans la jungle du talus
que n'arrive pas à couvrir la rumeur des autos.
Lumière......
taches de lumière partout qui frémissent
vent et lumière qui jouent avec ce qui veut bien
jouer aussi à se laisser agiter, courber, plier, secouer.
Fraîche eau qui gicle du tuyau d'arrosage
senteurs subtiles de la terre arrosée
parfum entêtant du compost pourtant sis en bordure
Potirons luisants dans la pénombre de leurs feuilles.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site