Ma muse m'amuse

Mais qu'entend-je donc par versatile..............?

Eh bien eh bien.......(pour me laisser le temps d'y songer)...........La définition de versatile est: changeant, fluctuant. S'emploie en général pour définir le caractère d'un individu instable, ou dont l'opinion change souvent (comme le flux du Tao est par essence changeant, mutant).

On dit aussi populairement qu'il change d'idées comme de chaussettes (Ce qui n'est valable que pour des personnes dont l'hygiène ne laisse pas à désirer, quand aux autres, (dont je fût,), je les laisse à leurs miasmes! Avec celà je n'ai toujours rien dit sur la soi-disant versatilité des poêmes ici proposés. Et bien en fait c'est tout simplement pour ne pas employer libre, poème libre, mais en gros çà veut dire la même chose, c'est à dire qu'ils seront aussi bien en prose (des proêmes disait Ponge), que mal rimés, qu'accordéonisés, copiés-collés, cut-upisés, haïkaïsés, caoutchouteux, ou, tout autre forme que je jugerai bon de leur donner!

Ces textes sont pour lors dispersés dans cahiers, journaux, notes séparées.


ma muse m'amuse


Souvent, suite à un manque d'attention, j'entends, je comprend un mot ou un ensemble de mots de façon inexacte, déformée, par exemple une fois j'ai entendu ceci:     "L'alcool à harpe"

On pourrait parler d'un lapsus auditif......dans la feuille volante datée 30/12/2005 du journal d'où j'extrais ceci, je note:  "Parfois, j'entends suivant l'humeur (versatile?) des mots, ou des ensembles de mots-inexistants Ex: "l'alcool à harpe" Ceci s'est produit quand, écoutant la radio d'une oreille semi-attentive, en bruit de fond en somme, et souhaitant garder à l'esprit quelques pensées m'étant venues lors d'une ballade avec ma compagne-chien(ne) "Pema", mon attention auditive et mentale était donc fluctuante, ce qui provoqua ce glissement de sens  vers le non-sens réjouïssant d'alcool à harpe; en fait je n'ai pas noté quel était le mot d'origine."

lilas

La fille aux yeux Lilas
elle n'existe pas.
Elle existe
la fille aux yeux Lilas
elle n'existe pas


 

Toutes ces choses simples

Toutes ces choses simples
le tas de bois a fendre
la brouette qui grince
poules qui picorent derrière
vieil établi aux odeurs de graisse
toiles d'araignée au grenier
en été, fumet chaud de cire et de miel
venant des vieux cadres de ruche
En hiver à la cuisine, bûches qui pètent dans le fourneau
Dehors, rondeurs ondulantes des collines
parfum de la terre et du vent
eau fraîche du puits


le bleu du ciel

Libellules d'argent de turquoise et de corail
Le bleu du ciel a dégouliné dans l'eau


Fringale de printemps:

  Croquer le vert pistache appétissant du peuplier
Mordre dans l'orange juteuse du soleil couchant
Lécher l'ice-cream des nuages roses et mauves


poésie

 Oésie

ésie

siE

iE

                        e

Po et Zi


poésie


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site