Deux poèmes de R.Queneau

L'oie traquée

Autrefois le poète utilisait la plume d'oie

puis il se servit de la sergent-major

ensuite il en vint au stylo

et maintenant il se partage entre la pointe bic

et la machine à écrire

on ne sait de quelle façon le résultat est le meilleur ou le pire

combien difficile de répondre à cette question technologique

le plus simple: on continue et on écrit encore

cependant que l'oie gardant ses plumes

les gastronomes l'égorgent pour son confit et pour son foie

R.Queneau "Battre la campagne"

Sur un petit air de flûte

Dans les temps bucoliques

le poète se disait doué de pouvoirs magiques

tout en se demandant avec inquiétude

où vais-je chercher toutes ces belles choses?

suis-je une petite machine

qui rédige consciencieusement ce qui lui a été programmé?

heureusement qu'il y a les ratures

ce qui donne le droit de parler de littérature

R.Queneau "Battre la campagne"


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site